Traitements des mycoses vaginales

La mycose vaginale est une maladie très courante chez les femmes mais qui est facilement traitable que ce soit par un traitement allophatique ou un traitement naturel. Il faut consulter un médecin ou un gynécoloque pour que ce dernier puisse vous confirmer qu’il s’agisse bien d’une mycose vaginale.

Traitement antimycosique

Si c’est bien une mycose vaginale, votre médecin vous prescrit un traitement antimycosique qui se présente sous forme d’un ovule unique avec un effet retard ou bien de trois ovules que vous devez vous insérer trois jours de suite. Parfois, ces dernières sont accompagnées d’une crème antimycosique également que le patient doit appliquer sur sa vulve.

Traitement par le zinc

Le zinc est un oligo-élément qui stimule l’immunité cellulaire de l’organisme dont les globules blancs.

Une étude a montré que les femmes atteintes d’une mycose vaginale ont un taux de zinc très faible au niveau du plasma.

Pour une simple mycose vaginale, le zinc n’est pas nécessaire. Par contre, pour une mycose chronique, il est indispensable de prendre des compléments en zinc avec une dose d’environ 15 mg par jour.

En effet, normalement, le corps a besoin de consommer 12 mg de zinc par jour. Cependant, il faut faire très attention. Si vous êtes atteinte par une mycose vaginale chronique pendant votre grossesse, vous ne devez pas en prendre.

Traitement par aromathérapie

Quand vous avez effectué plusieurs traitements médicaux qui n’ont pas fonctionné, il ne faut pas désespéré. En effet, il existe d’autres solutions comme l’aromathérapie.

Attention ! Ne confondez pas la phytothérapie qui est un traitement à base de plante et l’aromathérapie qui est un traitement à base d’huiles essentielles.

Les plantes contiennent des substances anti-mycoses vaginales. Ces dernières sont surtout efficaces une fois qu’elles sont concentrées dans de l’huile essentielle. Les chercheurs ont alors fait des recherches avec de déterminer quelle plante a un effet antifongique.

Selon une étude japonaise, douze plantes ont des propriétés antifongiques dont le thym qui bloque totalement le développement des champignons Candidas albicans, le lemongrass qui inhibe ces derniers, le patchouli qui est totalement efficace contre la mycose vaginale, le cedarwood qui élimine les mycoses gynécologiques.

D’après d’autres études, le tea tree a également un grand effet sur le Candida albicans tout comme le Candida glabata, l’origan qui peut détruire totalement ces champignons qui causent la mycose vaginale, la lavande qui tue à 100% ces derniers, le faux cyprès qui est un traitement efficace contre cette maladie, l’eucalyptus saligna qui fait également effet sur cette dernière, la sentoline verte et le genévrier de mer qui a également effet sur d’autres champignons candidas.

Ce n’est pas parce que ces derniers sont efficaces au traitement de la mycose vaginale qu’il faut tous les appliquer. En effet, il faut savoir si la plante est toxique ou non à l’organisme, si elle a un effet irritant ou non, si elle a la capacité de détruire le champignon en conservant la flore vaginale. Les seules plantes qui répondent à ces critères sont le thym et le tea tree.

Traitement par homéopathie

Ce traitement est surtout adapté à la mycose vaginale chronique. Il ne coûte pas cher et assure un bon traitement tant que le patient le suit jusqu’à la fin.

L’efficacité de ces médicaments ne sont pas prouvés scientifiquement. En effet, cette dernière dépend surtout de l’état de la personne malade.

Traitement probiotique

Si tout ces traitements ne vous conviennent pas optez pour le traitement probiotique comme le yaourt qui contribue à la guérison de votre maladie vaginale.

Ce dernier dispose d’un composant appelé lactobacille qui restabilise la flore vaginale.

Les tampons vaginaux à base de probiotique sont également disponibles chez votre pharmacien afin de bien traiter votre mycose vaginale.