Diagnostic de la mycose vaginale

La mycose vaginale est causée par plusieurs facteurs: le trouble du thyroïde, le stress, la faiblesse du système immunitaire, le port d’habits synthétiques, la mauvaise hygiène, les antibiotiques, les rapports sexuels.

Cependant, sachez que ce n’est pas une maladie sexuellement transmissible bien que ses symptômes sont presque les mêmes que celles de cette dernière.

En effet, les signes qui peuvent montrer une mycose vaginale sont : la démangeaison au niveau de la vulve, les rougeurs, les brûlures, les douleurs en bas du ventre et des pertes blanches qui ont plutôt une odeur acide. Quand vous réalisez que tout est présent sur votre corps, il vous est indispensable de consulter un médecin.

Le médecin vous demande alors vos symptômes et vous fait faire quelques examens et parfois même l’analyse de vos pertes blanches.

Soit ces pertes sont examinées au microscope, soit elles sont envoyées en laboratoire pour connaître l’origine des bactéries et le nombre des levures présents à l’intérieur. Le genre de question que votre médecin vous posera sera si vous avez déjà été atteinte d’une mycose vaginale. Si la réponse est positive, il vous demandera également quels traitements vous avez suivis pour la traiter.

Après viennent d’autres questions comme l’odeur de vos pertes, leur couleur, la date de début de l’infection, les symptômes… Ce sera à partir de vos réponses que le médecin pourra faire le diagnostic complet de votre maladie.

La mycose vaginale est une maladie très courante chez les femmes. Plus de la moitié la rencontre au moins une fois dans leur vie. Il est donc indispensable de tout dire à votre médecin et de ne rien lui cacher pour qu’il détermine ce que vous avez vraiment et faire un bon diagnostic pour que vous ayez le traitement adéquat.

Si vous avez trop la frousse pour en parler à votre gynécologue, vous pouvez rechercher sur internet des fiches qui correspondent à votre examen médical pour vous entraîner.

Les médicaments ? Non pas seulement

La mycose vaginale est très facile à traiter. Si vous suivez bien les instructions de votre médecin, vous n’avez aucun souci à vous faire.

Cependant, les médicaments ne sont pas les seules choses qu’il faut pour complètement vous guérir surtout si votre maladie est une mycose vaginale chronique. En effet, dans ce cas-là, vous devez également faire quelques efforts pour apporter de l’aide à votre organisme afin que ce dernier puisse lutter contre les mauvaises bactéries. Suivre le traitement jusqu’à la fin est l’idéal, mais avec, il vous faut également prendre soin de votre corps et de votre santé.

La meilleure façon d’y arriver c’est de ramener votre corps à un rythme équilibré auquel il pourra vite s’adapter.

Nourrissez-vous uniquement d’aliments qui contiennent de la vitamine C et/ou du zinc comme les fruits, les légumes, les viandes maigres…

N’hésitez pas également à étaler du yaourt nature sur la zone infectée et d’en manger beaucoup. Son composant contribue à 100 % à votre guérison.

Faites le maximum d’effort pour avoir un sommeil stable et évitez de stresser.

N’oubliez pas d’hydrater votre corps en buvant un maximum de tisane ou de l’eau tout simplement.

Vous verrez par la suite que ces simples petits gestes contribuent parfaitement au bon fonctionnement de votre organisme et vous gardent en bonne santé.